en création

À travers deux personnages emblématiques de la tragédie Grecque , Antigone et Médée, deux comédiennes s’emparent de la parole des femmes dans le théâtre Antique.
Elles proposent aux spectateurs de se prêter à un jeu de rôle : reconstituer un procès où le public tiendra le rôle de jurés. L’une sera avocate d’Antigone et l’autre avocate de Médée. Le procureur, la partie adverse, le juge…, seront incarnés par une voix, diffusée sur une enceinte, qui peut intervenir à tout moment et qui semble voir tout ce qui se passe. Nous l’appellerons « la voix », évidente référence à « Big Brother » dans 1984. Afin que chacun puisse comprendre les enjeux des personnages, un résumé des pièces sera effectué par les comédiennes sous forme de théâtre d’objet, telle une reconstitution des faits.
Les jurés (le public) rendent leur verdict. Les avocates déposent leurs robes d’audience. Le procès est clos, mais le débat est poursuivi par les deux comédiennes qui s’interrogent sur les questions qui en découlent.
À travers leurs actes, leurs paroles, quelles réflexions nous renvoient Antigone et Médée ? Quels parallèles pouvons-nous faire avec notre société actuelle ?


comédiennes : Blandine Laurain, Chloé Martiniani
mise en scène : Raphaël Fernandez, Christophe Noël
plasticienne : Judith Dubois
création sonore : Sébastien Duféal

Partenaires : DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, Région Auvergne-Rhône-Alpes,
La Machinerie Vénissieux, Espace Jean Carmet Mornant,
Théâtre des Clochards Célestes Lyon, service culturel de l’Isle d’Abeau, INSA Lyon